samedi 28 mars 2015

Minko contre les tueurs d'enfants

Taliban, tu n'es pas un homme...

L'artiste et homme au franc-parler, Christopher Minko, s'en prend avec ironie et sarcasme aux talibans dans sa dernière composition intitulée: ''Hey Taliban, you ain't no man''. Si l'ambiance musicale du titre est à l'image du trio, harmonieuse, mélancolique et grave, les deux sœurs vocalistes du trio KROM peinent à atténuer une colère qu'on sent à peine contenue dans les paroles que Minko jette avec sa voix inimitable: ''Je suis l'homme, je suis le taliban, je tire sur des enfants et leur met une balle dans la tête pour être sur qu'ils soient bien morts...'' . Minko veut taper fort sur les assassins d'enfants. Quant aux raisons qui l'ont poussé à fustiger précisément les talibans alors que l'Asie du Sud-est comporte son lot de drames et de tragédies, Minko explique: ''J'ai une fille de 21 ans que j'ai élevée seul, je suis fier de ce qu'elle devient, je suis donc un parent. Quant j'ai entendu parler du massacre perpétré par les talibans dans une école pakistanaise, cela m'a mis hors de moi. L e fait de tirer froidement sur des gosses est un concept de malade, de lâche, et, quelque part, j'ai l'impression que l'humanité se dirige vers un abysse froid, sanglant et sans morale.

Mères pleurant leurs enfants victimes de la tragédie du Pakistan
Globalement, il y a un niveau de perversité et d'égocentrisme jamais atteint dans notre monde d’aujourd’hui, je suis atterré, profondément en colère et triste pour les enfants. C'est pourquoi ces quelques mots me sont venus à l'esprit et j'ai eu envie d'en faire une chanson, et de la produire avec KROM''.

Talibans
La chanson commence avec des rires d'enfants interrompus ensuite par des bruits de rafales à l'arme lourde. Si Minko a choisi le choc d'entrée, la tension ne baisse pas d'un cran au gré de la découverte des paroles. Minko raconte le déroulement de la tragédie qu'il décrit aussi comme un acte d'horreur et de violence sans mesure. '' Les paroles sont simples, brutes, et cela leur donne plus d'impact'' explique Minko. L'auteur tient à préciser, sans surprise, que ses propos et la sortie de ce nouveau single visaient aussi à protester contre l'utilisation des enfants dans les conflits armés. ''Nous sommes au vingt-et-unième siècle et l'humanité n'est pas sortie de la barbarie'' conclut-il.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire