dimanche 25 janvier 2015

Érotisme et scandale sur Angkor Wat

Érotisme et scandale dans les temples

Une série de photos représentant une jeune asiatique à moitié nue dans les ruines d'Angkor Wat fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux du Cambodge. Si le photographe n'a pas formellement été identifié, il semble s'agir d'un artiste basé à Hong-Kong, spécialisé dans la photo érotique type ''deviant art''. Si les cliché de Wanimal (watermark) semblent bien pudiques par rapport au tsunami de pornographie dont le web peut nous abreuver, l'autorité Apsara n'a pas tardé à réagir en publiant un communiqué rappelant que ce type de photographie était de nature à heurter la sensibilité et l'honneur des femmes. L'autorité Apsara a également rappelé que les clichés étaient immoraux et dégradants pour l’image de la culture khmère. 
Ce n'est pas la première fois que les temples d'Angkor servent de décor à des compositions érotiques. En 2013, le magazine bien connu Playboy , version russe, avait fait sa une avec la jolie Nadezhda Svitalskaya posant nue au milieu des pierres du temple. Gageons que les coquins russes qui avaient utilisé les lieux sacrés pour les profaner avec de la nudité auront décidé de faire amende honorable avec l'organisation du festival Kazentip très bientôt...

Les photos Wanimal:




Nadezhda Svitalskaya à Angkor Wat
Nadezhda Svitalskaya à Angkor Wat
Pays/territoire : Angkor Wat, Krong Siem Reap, Cambodia
Enregistrer un commentaire