vendredi 23 janvier 2015

Agence Kampuchéa Presse, tourisme, droits de l'homme et foncier

 AKP: Tourisme, droits de l'homme et foncier

Sok An: Le patrimoine culturel, une ressource potentielle pour l’économie du Cambodge
Le vice-Premier ministre Sok An, ministre du Conseil des ministres, a présidé jeudi à Phnom Penh la cérémonie de clôture de la Réunion annuelle du ministère de la Culture et des Beaux-Arts. S’adressant à cet événement, Sok An a mis l’accent sur l’importance du patrimoine culturel, disant qu’il n’est pas seulement un trésor national, mais aussi une ressource économique d’énorme potentiel pour le pays. 

Le vice-Premier ministre Sok An
En fait, a-t-il souligné, le riche patrimoine culturel du Cambodge laissé par nos ancêtres ont significativement contribué au développement socio-économique et à la réduction de la pauvreté dans le pays, notamment grâce au tourisme de patrimoine culturel, une importante industrie qui a apporté des milliards de dollars américains à l’économie nationale. “Le tourisme, qui est rapidement devenu un moteur clé de la croissance économique, a contribué quelque 16% au PIB du Cambodge et a créé plus de 500.000 emplois directs et des centaines de milliers d’emplois indirects en 2014,” a-t-il ajouté. Le vice-Premier ministre cambodgien a, à cette occasion, donné des suggestions et des recommandations au ministère de la Culture et des Beaux-Arts et à d’autres institutions concernées afin de préserver et promouvoir encore davantage le patrimoine culturel.
Par C. Nika / AKP Phnom Penh, 23 janvier 2015 –

Rencontre Sar Khéng-Subedi
Le Premier ministre p.i. Sâr Khéng a, le 21 janvier à Phnom Penh, reçu le rapporteur spécial des Nations-Unies, Surya P. Subedi, pour parler de la situation des droits de l’Homme au Cambodge. Lors de cette rencontre, Sar Khéng, actuel vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, a informé son hôte de la situation politique actuelle dans le pays, soulignant que le gouvernement royal visait à mettre fin à l’impunité en arrêtant beaucoup d’inculpés qui tentaient de s’enfuir. Toutes les réalisations acquises par le Cambodge à ce jour, c’est grâce aux efforts intenses à travers des difficultés et à la patience, a dit Sâr Khéng, ajoutant que le succès dans la recherche des solutions politiques au Cambodge était une grande contribution du rapporteur spécial de l’ONU par sa recommandation pour créer une culture de dialogue. 

Surya P. Subedi
Pour la réforme électorale, a-t-il indiqué, les groupes de travail du Parti du Peuple Cambodgien et du Parti d’opposition ont travaillé ensemble à la rédaction de deux projets de loi : la loi sur le Comité national électoral et la loi sur l’élection qui devraient être finies dans un temps opportun. Le Premier ministre p.i. a également affirmé que le Cambodge respecte pleinement les principes de la démocratie. Le gouvernement royal n’interdit pas en principe, a-t-il affirmé, toute protestation, mais les manifestants doivent demander une autorisation. A noter que Surya P. Subedi est arrivé au Cambodge le 17 janvier pour une visite d’une semaine. C’est sa dernière mission en sa qualité de rapporteur spécial chargé la situation des droits de l’Homme au Cambodge, nommé par le Conseil des droits de l’Homme.
Par Nch / AKP Phnom Penh, 23 janvier 2015 –

Le Gouvernement Royal du Cambodge confisque plus de terres de concession à des fins économiques dans la province de Stung Trèng
Les terres de concession à des fins économiques appartenant à au moins sept autres compagnies dans la province de Stung Trèng ont été annulées et réduites, a fait savoir hier Eang Sophallet, sous-secrétaire d’Etat et porte-parole du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche lors d’une conférence de presse. Parmi les sept compagnies, le GRC a décidé d’annuler les terres de concession à des fins économiques de trois compagnies couvrant environ 21.372 hectares, et de diminuer celles de quatre compagnies, de 114.121 à 15.391 hectares au total, ainsi que de réduire leur durée d’investissement à seulement 50 ans, a souligné le porte-parole. 

Stung treng

Jusqu’à présent, il y a environ 71 compagnies dont les terres de concession à des fins économiques couvrant une superficie totale de 656.380 hectares de terres ont été annulées ou réduites, a-t-il dit, expliquant que ces compagnies n’ont pas respecté leurs contrats avec le gouvernement ni la loi foncière du Cambodge. Les terres confisquées et réduites seront placées sous la direction du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche et les autorités provinciales, a indiqué Eang Sophalleth.
Par C. Nika / AKP Phnom Penh, 22 janvier 2015 –

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire