jeudi 15 janvier 2015

Agence Kampuchea Presse / Hun Sen réagit aux critiques

Samdech Hun Sèn rappelle les bienfaits de ses 30 ans au pouvoir

Le Premier ministre cambodgien, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, a souligné certaines de ses grandes réalisations au cours de ses 30 ans au pouvoir (14 janvier 1985-14 janvier 2015) en réaction à un récent rapport de Human Rights Watch. S’adressant à la cérémonie pour la pose de la première pierre du pont Neak Loeung tenue hier dans la province de Kandal, Samdech Techo Hun Sèn a affirmé que sans lui, il n’y aurait pas eu  les Accords de paix de Paris en 1991, et qu’il était un des principaux négociateurs au nom de Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, et Samdech Akka Moha Thamma Pothisal Chea Sim.

Hun Sen
 '' Même l’Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge (APRONUC) ne pouvait pas arrêter la guerre civile au Cambodge après avoir dépensé quelque deux milliards de dollars américains, mais c’est la politique “Gagnant-Gagnant” qui a mis fin à la guerre civile'' , a-t-il souligné. Samdech Techo Hun Sèn a également souligné qu’en 1985, il était le leader clé du programme de réforme foncière au Cambodge et que c’était lui qui avait demandé l’aide financière du Japon pour la construction du pont Neak Loeung. Malgré de nombreuses réalisations qu'il estime positives, le chef du gouvernement cambodgien a reconnu qu’il y avait aussi eu des erreurs dans sa direction, mais il n'a pas élaboré.
Par C. Nika / AKP Phnom Penh, 15 janvier 2015 –
Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire