dimanche 25 janvier 2015

Agence Kampuchéa Presse, Hun Sen sur tous les fronts

Hun Sen sur tous les fronts

...Sécurité alimentaire, changement climatique, investissements étrangers, bilan social...Hun Sen n'en finit pas de faire l'éloge de ses mandatures successives et de parler d'avenir, tant à l'extérieur que localement. Apparemment le premier ministre prend volontairement de la hauteur après avoir récemment vilipendé l'attitude des dirigeants de l'opposition tout en rappelant avoir accepté la quasi-totalité des accords de 2014...En fin stratège, l'homme fort du pays entend probablement bien rappeler qu'il est toujours l'homme fort, justement...A noter au sein de ces dépêches gouvernementales, la fin de mission de l'envoyé spécial Surya P. Subedi, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Cambodge. L'envoyé spécial tire quelques conclusions assez laconiques sur sa mission de six ans. Mission au cours de laquelle il sera venu onze fois au Cambodge pour des missions d'une semaine. L'homme, qui adore le luxe de l'Himawari devrait expliquer comment on peut appréhender une situation aussi délicate en seulement onze séjours...

Les dépêches AKP:
PM cambodgien: L’intégration régionale est une opportunité historique pour le progrès du Cambodge
Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a réaffirmé les avantages de l’intégration à l’ASEAN pour le Cambodge, d’après la Télévision nationale du Cambodge (TVK). Lors d’un ordre du jour de la 45e Réunion annuelle du Forum économique mondial tenu le 23 janvier à Davos-Klosters, en Suisse, sous le thème “Comment les économies de l’ASEAN bénéficient de l’intégration régionale dans le nouveau contexte économique mondial”, Samdech Techo Hun Sèn a dit que l’intégration régionale est une occasion historique pour le progrès et la prospérité du Cambodge. Le Cambodge est un pays ouvert en Asie et en ASEAN, un pays qui a réalisé une forte croissance économique durable durant les deux dernières décennies, un pays qui a du succès dans la réduction rapide de la pauvreté, et un pays potentiel pour devenir un pays à revenu intermédiaire fort, a-t-il souligné. Par le renforcement de son rôle central, a-t-il ajouté, l’ASEAN gagnera plus d’intérêts de la tendance de croissance de la Chine, de l’ouverture continue de l’économie indienne, et du nouveau changement des économies du Japon et de la Corée du Sud, ce qui donnera de nombreuses opportunités commerciales et d’investissement en plus de ses marchés traditionnels tels que l’Union européenne et les Etats-Unis. L’ASEAN promouvrait la coopération avec d’autres partenaires par le biais des accords de libre-échange de l’ASEAN+1, de l’ASEAN+3, du partenariat économique global ainsi que du lien à l’Asie-Pacifique, qui permettra de créer plus d’avantages et d’opportunités, a dit Samdech Techo Hun Sèn. L’ASEAN a été créé le 8 août 1967. Les Etats membres de l’ASEAN comprennent le Brunei Darussalam, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.
Article en khmer par Chey Phoumipul / AKP Phnom Penh, 24 janvier 2015 –
Article en français par C. Nika

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn
Samdech Hun Sèn: La détermination et la volonté sont la clé pour la question de la sécurité alimentaire
La clé pour assurer la sécurité alimentaire mondiale est notre détermination et notre volonté, a déclaré Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, au cours de la Réunion annuelle du Forum économique mondial 2015 tenue hier à Davos-Klosters, en Suisse, a rapporté la Télévision nationale du Cambodge (TVK). Notre détermination et notre volonté de renforcer et d’élargir la coopération dans le cadre tant régional que mondial, ainsi que de pousser pour l’application efficace de tous les accords concernés sont la clé pour résoudre la question de la sécurité alimentaire”, a dit Samdech Techo Hun Sèn dans son discours à la Réunion portant sur les “Objectifs de développement durable 2015.” D’après le Premier ministre cambodgien, les catastrophes naturelles, en particulier la sécheresse et les inondations, continueraient, a-t-on prévu, à augmenter à cause du changement climatique, donc la sécurité alimentaire dépendra de notre capacité à gérer et à réduire les impacts négatifs du changement climatique et à adapter les systèmes agricoles à ces graves catastrophes naturelles. A noter que le rendement de riz au Cambodge en 2014 a atteint plus de 9 millions de tonnes, et après la consommation locale, le pays a un surplus de près de 3 millions de tonnes de riz décortiqué pour l’exportation, a fait savoir un officiel du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche.
Article en khmer par Chey Phoumipul / AKP Phnom Penh, 24 janvier 2015 –
Article en français par C. Nika

Fin de mission pour le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme au Cambodge
Surya P. Subedi, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Cambodge, a fait des commentaires positifs sur la situation des droits de l’Homme dans le Royaume. Lors d’une conférence de presse tenue hier après-midi, M. Subedi a dit que le programme de réforme au Cambodge était en train d’être mené, tandis que les Partis au pouvoir et d’opposition s’étaient engagés à mettre en œuvre la réforme électorale. C’est aussi le bon moment pour le Cambodge d’examiner l’ensemble du système de gouvernance, a ajouté Surya P. Subedi. Le Cambodge est un pays plein d’espoir, a-t-il souligné, précisant que depuis les Accords de paix de Paris, le Cambodge a fait de son mieux pour réaliser le développement économique et pour maintenir la stabilité politique. Surya P. Subedi a également exprimé sa satisfaction face à la récente évolution politique au Cambodge. Le progrès obtenu récemment, a-t-il dit, semblait créer de l’espoir et de la confiance chez les gens, surtout les jeunes, en faveur de l’avenir de la démocratie et des droits de l’Homme au Cambodge. 

Surya P. Subedi, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Cambodge
M. Subedi a exprimé sa conviction que le Cambodge s’avancera vers la réalisation des objectifs énoncés dans les Accords de paix de Paris, et il a affirmé qu’il serait un ami du Cambodge pour toujours. A noter que Surya P. Subedi est arrivé au Cambodge le 17 janvier pour une visite d’une semaine. C’est sa dernière mission en sa qualité de rapporteur spécial chargé de la situation des droits de l’Homme au Cambodge, nommé par le Conseil des droits de l’Homme. Au cours de cette dernière mission, il a rencontré et discuté avec les représentants de diverses organisations de la société civile et des ONG locales et internationales, les dirigeants du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition, et de hauts officiels du gouvernement, y compris le Premier ministre p.i., Sâr Khéng, ministre de l’Intérieur. Surya P. Subedi avait été nommé Rapporteur spécial en mars 2009 et avait fait au total onze visites au Cambodge.
Par C. Nika / AKP Phnom Penh, 24 janvier 2015 –

Près de 1.300 sans-papiers expulsés du Cambodge
L’an dernier, près de 1.300 étrangers qui sont entrés illégalement au Cambodge ont été rapatriés, selon un haut officier. La police de l’immigration a expulsé au total 1.299 étrangers en situation irrégulière de 31 nationalités différentes en 2014, a fait savoir récemment à la presse locale le général Sok Phal, directeur général du Département général de l’Immigration relevant du ministère de l’Intérieur. Environ 90% d’entre eux sont des Vietnamiens, a précisé le général Sok Phal, ajoutant que la police de l’immigration a également obtenu quelque 1.371 millions de riels, soit 340,000 dollars américains, comme amende. Il a, en outre, affirmé que le Cambodge était en train de mener un recensement des étrangers à travers le pays, indiquant que d’après le recensement de 2002, il y avait plus de 70.000 étrangers en situation légale qui vivent et travaillent dans le Royaume.
Par Nou Samrach / AKP Phnom Penh, 24 janvier 2015 –

Le Cambodge prêt à attirer plus d’investisseurs étrangers
Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a affirmé que le Cambodge ferait des amendements de certaines lois importants afin de renforcer sa compétitivité et d’attirer encore d’investissements étrangers, selon la Télévision nationale du Cambodge (TVK). Répondant aux questions soulevées au cours d’un Forum d’investissement en Suisse organisée jeudi par le ministère cambodgien du Commerce en collaboration avec la Chambre internationale de commerce de la Suisse, Samdech Techo Hun Sèn a dit que les lois qui seraient amendées étaient la loi sur les investissements et la loi sur la fiscalité, etc. En outre, a-t-il ajouté, le gouvernement royal du Cambodge est en train de mener la réforme institutionnelle et de renforcer la bonne gouvernance en vue d’améliorer la capacité, l’efficacité, l’honnêteté et la réponse des institutions étatiques. Samdech Techo Hun Sèn a aussi affirmé qu’il n’y avait aucun autre pays dans le monde qui permettait aux hommes d’affaires étrangers d’investir jusqu’à 100% sans la participation des actions locales comme au Cambodge. Le chef du gouvernement royal est en visite en Suisse depuis le 21 janvier pour participer à la Réunion annuelle du Forum économique mondial 2015 ayant lieu du 22 au 24 janvier à Davos-Klosters.
Article en khmer par Chey Phoumipul
Article en français par C. Nika / AKP Phnom Penh, 23 janvier 2015 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire