vendredi 5 décembre 2014

Lire et relire: Expatriés au Cambodge

LA DRÔLE DE VIE DES EXPATRIÉS AU CAMBODGE

Livre de Frédéric Amat assez croustillant parfois sur la vie des expatriés du Cambodge, avec leurs bévues, leurs illusions, leurs espoirs, leur naïveté. La petite étude de l'ancien de Cambodge Soir est un régal d'ironie mais aussi une description fidèle des attitudes parfois sympathiques, parfois exaspérantes des barangs qui s'installent dans le royaume. 

Commander le livre

Extraits:
...En 1998, un octogénaire se présente un beau matin au portail de l’ambassade… Tout nu ! Et ne se souvenant de rien. La secrétaire du consul, une adorable petite dame, le recueille et croit d’abord qu’il a été drogué, dépouillé et volé. Elle prend soin de lui, l’écoute, l’aide. Elle apprendra des années plus tard que le « monsieur si bien, si gentil » avait seulement pris une overdose de Viagra ingurgitée non loin, dans un bordel de la rue des Petites fleurs. Au matin, groggy et hagard, il avait déambulé nu dans les rues adjacentes jusqu’à ce qu’une âme charitable le dépose devant l’ambassade et lui offre gentiment son krama pour couvrir sa nudité. Et il n’est pas le pire des exemples de personnages étranges (c’est le moins que l’on puisse dire) à fréquenter la salle d’attente du consul, confondant trop souvent consulat et baguette magique » (88-89)...

Note de l'éditeur:
Qui sont-ils ces expats’ occidentaux qui vivent dans des pays en voie de développement, avec beaucoup de privilèges mais peu ou pas de droits ? À la fois enviés et méprisés dans leurs pays d’origine, sont-ils ces professionnels de l’humanitaire volant au secours des plus démunis ? Sont-ils d’impitoyables capitalistes prêts à tout pour s’enrichir ? Sont-ils des accros aux substances illicites et au sexe, seulement venus s’échouer dans un pays où tous leurs vices et mauvais instincts seront satisfaits ? Ils sont un peu tout ça à la fois, selon le journaliste Frédéric Amat qui a étudié la question avec sérieux et humour dans le Cambodge renaissant de ses cendres après une guerre civile de 30 ans qui l’a dévasté. Vivre dans un pays exotique, s’adapter à ses habitants peut apporter bonheur ou malheur, parfois les deux en même temps à la même personne. L’auteur nous montre comment une bonne âme peut offrir des prothèses à des victimes de mines tout en participant au renforcement de l’arsenal répressif de la police, comment des pères de famille deviennent des clients de prostituées, comment les femmes d’expats’ perdent leur identité dans un monde où les valeurs féministes sont reléguées au second plan. 

En disséquant la vie des expats’ à Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville, l’auteur révèle les secrets d’une tribu hétéroclite et de plus en plus nombreuse. Une lecture fascinante pour quiconque s’est un jour demandé à quoi pouvait bien ressembler la vie des expats’ à l’autre bout du monde. » 
Pays/territoire : Cambodge