vendredi 12 septembre 2014

Stung Treng: Les arbres tombent avant d’être noyés…

Les arbres tombent avant d’être noyés…

Les arbres tombent avant d’être noyés…titre le Cambodia Daily cette semaine dans la description d’une triste journée aux confins du Cambodge, là-bas à la confluence des rivières  Srepock et Sesan. Là-bas, parait-il, les villageois de Stung Treng ont baissé les bras devant l’annonce définitive de la construction du barrage hydroélectrique ‘’Lower Sesan 2’’. 

Confluence des rivières Sreypock et Sesan. Photo E.B
Plus dramatique, sachant que leurs villages et terres cultivables seront englouties après la création d’un réservoir de plus de 35 000 hectares qui prolongera un barrage de 75 mètres situé juste à l’intersection des deux rivières, les habitants de Stung Treng ont commencé à abattre ces arbres qu’ils ont tant voulu protéger contre l’avancée du projet. Malgré de longs mois de protestations appuyés par quelques ONG environnementales qui se sont évertuées à démontrer l’impact environnemental dramatique du projet sur les pêcheries et l’agriculture de cette région, rien n’a changé. Plus triste, les villageois dépités par l’inertie des protestations, se sont dits, qu’après tout, autant faire un peu d’argent rapide avant que les arbres ne soient emportés ou noyés par le lac artificiel et les torrents du barrage. Le nombre d’habitants du district directement touchés par ce barrage serait d’environ 5000. Ils devront partir de leurs terres. Leurs habitations déjà rougies par la poussière des explosions qui détonent ça et là sur le site, seront englouties. Certains ont choisi de travailler pour la société de construction du barrage, d’autres font de l’abattage et du commerce de bois de leur forêt, probablement la mort dans l’âme, mais ont-ils le choix ?


Rivière Sesan. Photo E.B
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire